Maladie de Kahler : la définition

Maladie de Kahler : la définition©iStock
Publicité

La maladie de Kahler, ou myélome multiple, résulte d’une prolifération anarchique de plasmocytes anormaux. Cette pathologie cancéreuse affecte la moelle osseuse et entraîne une destruction progressive du tissu osseux. Comment se manifeste-t-elle ? De quelle prise en charge fait-elle l’objet ?

Publicité

Les symptômes de la maladie de Kahler

Les douleurs osseuses constituent généralement la première manifestation clinique du myélome multiple. Celles-ci sont d’abord ressenties dans le dos avant d’irradier jusqu’à la région cervicale et au bassin. Plus l’atteinte s’accroît, plus les douleurs vont s’intensifier et les structures osseuses se fragiliser. Le patient souffre alors de déformations osseuses, de tassements vertébraux ou encore de fractures. Parallèlement, son état général se dégrade. Il présente une sensibilité accrue aux infections virales, une grande fatigue, des saignements anormaux ainsi qu’une hypercalcémie.

Le traitement de la maladie de Kahler

La stratégie thérapeutique privilégiée pour traiter le myélome multiple dépend de plusieurs paramètres : stade d’évolution de l’atteinte, présence ou non de symptômes, état général du patient… Il arrive qu’un patient asymptomatique soit uniquement placé sous une surveillance médicale accrue. Mais en cas de symptômes avérés, un traitement doit être mis en œuvre rapidement. Les oncologues disposent de plusieurs alternatives pour enrayer la propagation des cellules anormales et réduire les signes cliniques. Ils pourront ainsi opter pour une chimiothérapie, une radiothérapie, des médicaments ciblés, des corticostéroïdes ou encore une greffe de cellules-souches.

Publicité

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité