Cancer de l'intestin : que sont les polypes

Cancer de l'intestin : que sont les polypes©iStock

Le cancer de l’intestin se développe au sein de l’intestin grêle ou du côlon. Si le cancer de l’intestin grêle n’est pas très fréquent, ce n’est, en revanche, pas le cas du cancer colorectal. Quels sont les signes avant-coureurs ?

Publicité
Publicité

Cancer de l'intestin : les symptômes

Les troubles gastro-intestinaux récurrents représentent le principal signe clinique du cancer intestinal. Ceux-ci se traduisent généralement par une altération sensible, voire soudaine, du transit intestinal : diarrhée, constipation, modification des selles… Il arrive même que des saignements rectaux surviennent, ce qui peut révéler la présence d’un ou de plusieurs polypes intestinaux. On parle de polypes adénomateux pour qualifier des tumeurs précancéreuses. Ceux-ci devront faire l’objet d’une ablation chirurgicale, car ils sont susceptibles d’évoluer vers la cancérisation au fil du temps.

Publicité

Cancer de l'intestin : les traitements

Une fois le cancer diagnostiqué et la tumeur parfaitement localisée, la stratégie thérapeutique va être déterminée par une équipe médicale pluridisciplinaire. Lorsqu’elle est techniquement envisageable, l’option chirurgicale est privilégiée, car elle offre de meilleures perspectives de guérison. Celle-ci consiste à enlever la portion intestinale au sein de laquelle la tumeur se propage. Des séances de chimiothérapie ou de radiothérapie peuvent être préconisées en amont ou en aval de l’intervention pour réduire le volume tumoral ou limiter le risque de récidive. En fonction de la localisation de la tumeur, il est parfois nécessaire de poser une poche de stomie au patient opéré afin de mettre en place un système de dérivation, permanent ou temporaire, des selles.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité