Cancer de l'intestin : la différence entre kystes et polypes

Cancer de l'intestin : la différence entre kystes et polypes©iStock

Les intestins font partie intégrante du système digestif humain. Ils s’étendent du bas de l’estomac jusqu’à l’anus, comprenant ainsi l’intestin grêle, le côlon et le rectum. Toutes ces structures peuvent être le siège de pathologies diverses ; le cancer de l’intestin étant l’une des plus graves.

Publicité
Publicité

Polype, kyste… Le signe d’un cancer de l’intestin ?

Les polypes sont le nom attribué aux petites excroissances bénignes susceptibles de se développer au sein de la muqueuse colique et/ou rectale. Il en existe de différentes sortes. Certains, comme les polypes hyperplasiques, n’évolueront jamais vers la cancérisation. Les polypes adénomateux, en revanche, sont responsables de près de 80 % des cancers colorectaux. Il est donc nécessaire de les enlever. Les kystes, eux, sont beaucoup plus rares. Ces poches contenant une substance liquide ou gazeuse ne sont observées que dans le cadre d’une pathologie peu fréquente, appelée "pneumatose kystique intestinale".

Publicité

Les autres symptômes du cancer de l’intestin

En dehors du signal d’alerte que constitue la présence d’un polype adénomateux, certaines autres manifestations cliniques peuvent pousser le médecin à préconiser des investigations médicales. C’est le cas, par exemple, chez des patients présentant des troubles gastro-intestinaux qui surviennent de manière soudaine ou récurrente. Ces symptômes sont parfois associés à des saignements rectaux qui occasionnent, lorsqu’ils sont importants, une anémie massive. A cela s’ajoute parfois un inconfort intestinal pouvant confiner, dans certains cas, à la douleur.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité