Peau sèche : une conséquence des traitements du cancer de la peau

Peau sèche : une conséquence des traitements du cancer de la peau©iStock

Le cancer de la peau est le type de cancer le plus souvent diagnostiqué en France. Lorsqu’il est détecté et pris en charge précocement, le cancer cutané présente un pronostic favorable. Comment le reconnaître ? Quels sont les effets secondaires des traitements ?

Publicité
Publicité

Cancer de la peau, quels symptômes ?

Il n’existe pas une seule mais bien plusieurs formes de cancers cutanés dont les manifestations cliniques peuvent varier. Dans la majorité des cas toutefois, les premiers signes cliniques de la pathologie vont survenir tardivement. C’est d’ailleurs ce constat quasi généralisé qui rend le processus de dépistage d’autant plus important. Le carcinome basocellulaire, qui est le cancer de la peau le plus fréquent, se développe majoritairement au niveau du cou et du visage. En outre, les lésions cutanées qui ne cicatrisent pas, les excroissances de chairs ou encore les colorations indurées ou lisses font partie, entre autres, des signes cliniques nécessitant une consultation dermatologique impérative.

Publicité

Cancer de la peau, quels traitements ?

Lorsqu’elle est envisageable, l’ablation chirurgicale de la masse tumorale est privilégiée parce qu’elle constitue l’alternative thérapeutique la plus efficace. Elle peut être associée à un traitement par chimiothérapie, radiothérapie ou cryothérapie afin de réduire la tumeur en amont ou de limiter le risque de récidive en aval. Tous ces traitements relativement lourds comportent des effets secondaires plus ou moins importants : nausées, vomissements, fatigue, sécheresse cutanée, sensibilité accrue aux infections virales…

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité