bipolaire test

Les dernières actualités

Bipolaire : le test de personnalité

En absence de traitement approprié, un comportement bipolaire peut avoir de lourdes répercussions sur la vie privée et professionnelle. D'où l'intérêt d'être diagnostiqué le plus tôt possible... Si vous pensez être bipolaire, un test de personnalité peut vous aider à lever le doute.

Bipolaire : comment convaincre un proche de faire le test ?

Les symptômes bipolaires sont classés parmi les troubles de l’humeur. Les personnes atteintes de troubles bipolaires connaissent des phases maniaques ainsi que des phases dépressives de très forte intensité. Entre ces deux phases excessives, les bipolaires parviennent à retrouver un état normal. 

Bipolaire : où faire le test ?

Être bipolaire n'est pas dramatique, ce trouble de l'humeur pouvant être très bien soigné de nos jours. Cependant, sans traitement adapté, la bipolarité favorise l'apparition de comportements dangereux (prise de drogue, alcoolisme, dépenses d'argent exagérées), d'où l'importance de la diagnostiquer rapidement. Découvrez quand et comment faire le test, si vous pensez être bipolaire.

Bipolaire ou effectuer un test pour se faire dépister ?

Egalement appelés psychose maniacodépressive, les troubles bipolaires se caractérisent par l'alternance de phases maniaque et dépressive. Ces troubles de l'humeur peuvent revêtir des formes et des origines variables selon les individus. C'est le cas notamment du trouble bipolaire de type 3 qu'il n'est pas toujours évident de déceler. Le point dans cet article.

Bipolaire de type 1 : les traitements

Maniaco-dépression, bipolarité, cyclothymie, trouble ou dépression bipolaire… Les termes ne manquent pas pour qualifier ce dérèglement de l’humeur qui fait se succéder les phases de dépression et d’euphorie. Au-delà des termes généraux, les médecins ont établi des tests pour déterminer à quel type de bipolarité leurs patients correspondent et ainsi adapter les traitements. 

Bipolaire : le symptôme qui vous rend à risque

Des chercheurs taïwanais révèlent que les personnes qui souvent sujettes à certains symptômes auraient plus de risque développer des maladies mentales comme les troubles bipolaire. Voici lesquels.