Espérance de vie et longévité : quelle différence ?

Espérance de vie et longévité : quelle différence ?©iStock

L'espérance de vie ne présume pas qu'on a des chances de "bien vieillir", puisqu'il s'agit d'une moyenne de vie. La longévité, elle, lorsqu'elle augmente, peut davantage laisser supposer qu'on va bien vieillir, même si cela n'est pas assuré. Il est pourtant fréquent qu'on fasse assez mal la différence entre espérance de vie et longévité. Faisons le point.

Publicité
Publicité

Comprendre l'espérance de vie

L'espérance de vie désigne le temps de vie moyen. Ainsi, on recense l'âge des personnes décédées sur une période donnée, on les additionne et on divise le résultat obtenu par le nombre de personnes. Par exemple, sur 20 personnes parmi lesquelles 19 sont décédées à 90 ans et une à 2 ans, on réalise le calcul suivant : (19 x 90) + (1 x 2) = 1730 / 20 = 85,6. Ainsi, l'espérance de vie dans cette population fictive serait de 85,6 ans, indépendamment de l'âge biologique réel. Dans les faits, en France, la mortalité infantile étant aujourd'hui extrêmement faible, l'espérance de vie a naturellement augmenté. À noter que l'espérance de vie indique la durée de vie moyenne à la naissance.

Publicité

Comprendre la longévité

La longévité, elle, désigne le temps de vie attendu d'un individu. Sans tenir compte de la population considérée, on estime qu'un être humain vit environ 90 ans, tout comme on considère que les chats vivent une vingtaine d'années ou que les chiens vivent généralement une quinzaine d'années. Malgré cette longévité attendue, l'espérance de vie individuelle varie selon les pathologies, l'hérédité, les accidents, le sexe, etc.

Espérance de vie en bonne santé

Publicité
Mais de nos jours, ce qui intéresse le plus les gens est l'espérance de vie en bonne santé. En effet, d'une façon générale, la population est vieillissante. Mais ce qui importe est le fait de bien vieillir, notamment une fois l'âge de la retraite atteint. Ainsi, l'espérance de vie en bonne santé indique le nombre d'années que l'on peut espérer vivre sans être malade ou invalide. De nos jours, en France, elle est de plus ou moins 62 ans chez les hommes et 64 ans chez les femmes. Elle tend à augmenter légèrement, mais elle progresse moins vite que l'espérance de vie simple, c'est-à-dire que les gens vivent de plus en plus longtemps, mais aussi de plus en plus longtemps en mauvaise santé.
Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité