Squame du cuir chevelu : un signe de maladie ?

Publicité

Plus communément appelées "pellicules", les squames correspondent à des lamelles épidermiques qui se détachent prématurément, dénotant un déséquilibre du cuir chevelu. Mais ces desquamations sont-elles nécessairement le reflet d'une maladie du cuir chevelu ?

Publicité

© Istock

Les différents types de squames du cuir chevelu

Les dermatologues distinguent deux grandes catégories de pellicules : les squames sèches et les squames grasses. Leur nature peut ainsi donner des indications précieuses sur le trouble qui en est à l'origine. Ainsi, les pellicules sèches se caractérisent par leur coloration blanchâtre à grisâtre et leur absence d'adhérence au cuir chevelu. Ce sont elles que l'on retrouve sur les épaules. Les desquamations plus épaisses et plus grasses, elles, sont généralement associées à des démangeaisons qui provoquent, à terme, des irritations et des problèmes de cheveux.

Publicité
Les principales causes de squames du cuir chevelu

La formation de squames résulte de la multiplication anormale de levures appartenant à la famille Malassezia. Ces micro-organismes favorisent un renouvellement trop rapide des cellules épidermiques. Résultat : les cellules mortes s'accumulent à la surface du cuir chevelu. Certains facteurs extérieurs peuvent favoriser ce déséquilibre. C'est le cas notamment de la pollution, du stress ou encore de la fatigue. Mais certains états squameux peuvent revêtir un caractère plus sévère et découler d'une véritable pathologie à l'image de la dermatite séborrhéique ou encore du psoriasis du cuir chevelu.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité