Liposuccion du pubis : 3 questions sur cette nouvelle tendance au Dr Thierry Ktorza, chirurgien esthétique

Une nouvelle guerre contre les bourrelets fait rage... mais pas ceux auxquels vous pensez ! De plus en plus de femmes succombent à la liposuccion du pubis, plus précisément de la zone appelée "Mont de Vénus". Medisite a interrogé le Dr Thierry Ktorza, chirurgien esthétique, pour en savoir plus.

Publicité
Publicité

Après le "Thigh gap" (l'espace entre les cuisses), la nouvelle lubie esthétique des femmes Outre-Atlantique est la liposuccion du pubis. Le but ? Enlever un maximum de graisse au niveau du "Mont de Vénus", zone où poussent les poils pubiens, pour avoir un effet complètement plat quand on met un maillot de bain ou une robe très serrée. A en juger par les discussions sur les forums, de plus en plus de femmes se sentent complexées par un amas de graisse à cet endroit.

Liposuccion du pubis : 3 questions au Dr Thierry Ktorza, chirurgien esthétique

Publicité
Cette intervention est-elle très répandue en France ?

Dans toute ma carrière, je n'ai jamais eu le cas de figure d'une patiente demandant seulement une liposuccion du pubis. Le plus souvent, on me le demande ou je le propose en même temps qu'une liposuccion abdominale lorsqu'il y a un peu de graisse au niveau du pubis.

Comment se passe l'intervention ?

Dans le cas d'une liposuccion isolée du pubis, on pratique une anesthésie locale. On effectue une petite incision au niveau du pubis, on introduit la canule dedans et on aspire la graisse. L'acte ne dure pas plus de 10 minutes. Le résultat est définitif. En cas de reprise de poids, la graisse ira ailleurs.

Est-ce que l'intervention laisse des cicatrices ?

Le plus souvent on a surtout des bleus après l'intervention. Ils mettent trois semaines à un mois pour disparaître. La seule marque qui reste est une petite cicatrice de 3 millimètres environ.

Vidéo. La liposuccion en images

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité