Compléments alimentaires solaires : c'est dangereux ?

Compléments alimentaires solaires : c'est dangereux ?

Avant de partir en vacances ou de profiter de la saison estivale, des cures de compléments alimentaires riches en antioxydants sont disponibles à la vente. Bien qu'ils ne remplacent en aucun cas la protection vestimentaire et par crème solaire, ces compléments vendus comme bénéfiques contre les dommages du soleil seraient-ils dangereux en réalité ?

Publicité
Publicité

Compléments alimentaires solaires : leur composition

Les molécules anti-radicaux libres présents dans ces compléments alimentaires solaires sont censées protéger les cellules de la peau des attaques solaires. Cependant, les résultats sont très modérés. Il s'agit du bêtacarotène, du lycopène, de la lutéine, des vitamines E et C, ainsi que des oligoéléments sélénium et zinc. Les dangers des compléments alimentaires solaires Le premier danger indirect de ces compléments est la confusion qu'ils entretiennent parfois avec une protection solaire. Les rayons UV du soleil ne sont pas stoppés par ces compléments alimentaires, qui peuvent inciter à tort à l'exposition solaire. Selon des études de recherche, le nombre de cancers de la peau plus important chez les personnes qui en consomment montre que l'usage de ces compléments est détourné de sa fonction première. Certaines molécules autobronzantes ont par ailleurs tendance à provoquer des problèmes de vision en cas d'usage prolongé.

Publicité

Compléments alimentaires solaires et fumeurs

Publicité
Fumeurs et anciens fumeurs ne doivent pas consommer de bêtacarotène. Cette molécule favorise la survenue de cancer du poumon chez le fumeur. Par ailleurs, certaines études montrent que la consommation de bêtacarotène en grandes quantités ne serait pas si bénéfique que le prétendent les compléments alimentaires solaires. La consommation de fruits et de légumes durant la belle saison serait bien plus adaptée.
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité