Chute de cheveux chez la femme : les remèdes dangereux

Publicité

Certains remèdes utilisés contre la chute de cheveux chez la femme peuvent avoir de lourds effets secondaires. Deux substances médicamenteuses fréquemment employées contre la chute de cheveux, le minoxidil et le finastéride, sont particulièrement concernées. 

Publicité

Chute de cheveux chez la femme : les effets secondaires du minoxidil

Le minoxidil fait partie intégrante de nombreuses lotions capillaires du commerce (dilution à 2% et à 5%). Il est employé chez l'homme et en cas d'alopécie androgénique féminine (la forme de chute de cheveux la plus courante chez la femme). Généralement bien toléré, le minoxidil peut toutefois donner lieu à divers effets secondaires comme de l'hypotension (baisse de la pression artérielle) et une irritation du cuir chevelu (démangeaisons, rougeurs). En cas de surdosage, des troubles plus sérieux peuvent se déclencher comme des douleurs thoraciques, une prise de poids conséquente et la formation d'œdèmes aux jambes et aux bras. En outre, chez la femme, une pilosité excessive peut apparaître sur les joues et le front par exemple. Heureusement, il suffit de réduire le dosage de minoxidil pour que ces poils disgracieux disparaissent.

Publicité
Chute de cheveux chez la femme : jamais de finastéride chez la femme en âge de procréer !

Le finastéride est pris par voie orale. Chez l'homme, ce traitement est suspecté de pouvoir provoquer des troubles sexuels durables (exemples : impuissance, chute de la libido). En outre, cette molécule est très dangereuse durant la grossesse : elle peut entraîner, notamment, de graves malformations des organes génitaux des fœtus masculins. Par mesure de précaution, l'utilisation du finastéride est donc interdite chez la femme en âge de procréer. En revanche, un essai clinique d'un an mené sur des femmes ménopausées a conclu à l'inefficacité de cette molécule sur l'alopécie féminine…

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité