Thermalisme : les chiffres clés

Publicité
Publicité

Le thermalisme français compte plus de 2000 ans d’histoire. Il représente environ 20 % du capital thermal européen, avec quelque 1 200 sources d’eau minérale.

La fréquentation annuelle totale est de l’ordre de 550 000 curistes, représentant une dizaine de millions de journées de cure.

Publicité
La clientèle est constituée le plus souvent de seniors en retraite : 60 % des curistes ont plus de 60 ans et deux sur trois sont accompagnés par leurs conjoints ; 58 % sont des femmes.

Deux orientations thérapeutiques, rhumatologie et voies respiratoires, sur les douze reconnues, concentrent environ 80 % de la fréquentation.

La clientèle est française à 99 %, ce qui s’explique par le statut très médicalisé du thermalisme dans notre pays.

Le chiffre d’affaires dépasse le milliard d’euros, dont 80 % sont redistribués dans l’économie locale.

107 stations thermales sont conventionnées par le ministère de la Santé, dont une centaine sont en activité. Elles sont réparties sur l’ensemble du territoire, dans une quarantaine de départements, mais avec une concentration particulière au sud-est d’une ligne Metz-Bordeaux, c’est-à-dire dans les massifs montagneux et leurs bordures. Les deux tiers des stations sont concentrées dans cinq régions (Rhône-Alpes, Aquitaine, Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées et Auvergne). Ces cinq régions accueillent à elles seules près de 74 % des curistes (données 2002).

Le nombre d’emplois directs et indirects (en comptant l’hôtellerie, la restauration et les frais annexes) générés par le thermalisme est estimé à 120 000, dont 40 % d’emplois permanents. Sources : Direction du tourisme.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité