Quels sont les dangers de la pierre d'alun ?

Publicité

Les révélations de ces dernières années sur le caractère dangereux des sels d’aluminium, contenus dans les déodorants et anti-transpirants, ont mis sur le devant de la scène la pierre d’alun. Alternative naturelle dans la lutte contre la transpiration, la pierre d’alun semblait être une alliée idéale et inoffensive. Mais elle ne serait peut-être pas sans danger pour la santé...

Publicité

© Fotolia

Une ou des pierres d’alun ?

Bien qu’on entende toujours parler de la pierre d’alun au singulier, il en existe finalement plusieurs. Elles se différencient par les sels qui les constituent. Tout d’abord, il y a la pierre d’alun naturelle, avec des sulfates d’aluminium et de potassium (vous trouverez "Potassium alun" dans sa composition). Il existe également une pierre d’alun reconstituée, dont l’origine est cette fois chimique. Elle se reconnaît, pour sa part, à la présence de sulfates d’aluminium et d’ammonium ("Ammonium alun" dans la composition).

Publicité
Quels sont les dangers de la pierre d’alun ?

Les sels d’aluminium aujourd'hui remis en cause sont des chlorhydrates d’aluminium, utilisés dans les déodorants depuis longtemps. Les fabricants de pierre d’alun précisent que les sels présents ne pénètrent pas dans la peau, donc seraient inoffensifs. Cependant, aucune étude ne vient affirmer cette théorie. Ainsi, l’ANSM recommande d’éviter l’utilisation de la pierre d’alun synthétique, au même titre que les déodorants contenant des sels d’aluminium. Par ailleurs, elle réclame également des études pour déterminer si oui ou non, la pierre d’alun naturelle présente également des dangers pour la santé.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité