Pierre d'alun : les contre-indications d'utilisation

Publicité

La pierre d'alun se trouve désormais dans tous les magasins bio et naturels, dans les parfumeries et parapharmacies ainsi que dans certains supermarchés. Mais on ne sait pas toujours d'où elle vient, à quoi elle sert et si elle présente des contre-indications d'utilisation. Explications.

Publicité

Qu'est-ce que la pierre d'alun ?

La pierre d'alun peut être naturelle ou synthétique. Naturelle, elle est composée d'alun de potassium, un minéral que l'on trouve en Syrie, en Asie Mineure ou encore en Amérique du Sud. Lorsqu'elle est synthétique, il s'agit d'une version dite de synthèse, fabriquée notamment à partir de sel d'ammonium.
Les mentions sont importantes : la pierre d'alun naturelle est en effet étiquetée « potassium alum » tandis que le packaging de la synthétique mentionne « ammonium alum ».

Publicité
Quelle utilisation fait-on de la pierre d'alun ?

Avec l'essor du tout naturel, la pierre d'alun est couramment employée comme antitranspirant naturel. Elle possède en effet la capacité de boucher les glandes sudoripares pour limiter la transpiration, à prix mini qui plus est ! Une pierre d'alun qui coûte entre 6 € et 10 € peut durer plusieurs années.
Elle est également connue pour ses propriétés astringentes et antiseptiques.

Quelles sont les contre-indications ?

Malheureusement la pierre d'alun n'a pas toujours bonne réputation à cause de sa teneur en aluminium (potentiellement cancérigène). Et qu'il s'agisse d'une pierre naturelle ou synthétique, on retrouve de l'aluminium dans sa composition dans les deux cas.
Néanmoins celui contenu dans la pierre naturelle (potassium alum) serait moins susceptible de traverser la barrière cutanée.
En prévention, on privilégie la pierre d'alun naturelle et l'on évite tout de même de l'utiliser sur peaux lésées.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité