Les collyres contre la conjonctivite allergique

Publicité

La consultation d’un ophtalmologiste est indispensable pour déterminer qu'il s’agit vraiment d'une conjonctivite allergique et qu'il n'y a pas de surinfection. Vous devez le consulter si les symptômes persistent plus d'une semaine ou s'ils évoluent avec une gêne permanente, une douleur, une baisse de l'acuité visuelle.

Publicité

© FotoliaLe port de lentilles de contact est à éviter et il est conseillé de les décontaminer ainsi que leur étui avant de les réutiliser. Lavez-vous les mains chaque fois que vous touchez vos yeux afin de limiter le risque de surinfection. L’instillation d’un ou plusieurs collyres doit être précédée de l'utilisation d'une solution de lavage oculaire. Il faut attendre au moins 15 minutes avant d’instiller un collyre après le lavage des yeux afin d'optimiser son efficacité. Les présentations en unidoses ou dosettes sont à préférer afin de limiter le risque de contamination bactérienne du collyre et limiter de la même façon les risques de surinfection. À noter : toute unidose ouverte doit être jetée après son utilisation et tout flacon de collyre ouvert doit être conservé au réfrigérateur pendant une durée maximale de sept jours afin d'éviter toute contamination bactérienne.

Les différents types de collyres contre la conjonctivite allergique

Publicité
Les collyres antihistaminiques combattent les réactions allergiques, l’inflammation, les irritations, les démangeaisons, les picotements et les larmoiements.
Les collyres antiseptiques associés à un antihistaminique sont décongestionnants, ils combattent les réactions allergiques et limitent la surinfection.
Les collyres anti-inflammatoires non stéroïdiens calment l’inflammation, la douleur et la sensation de corps étranger. Le plus utilisé est un collyre à base de fumarate de kétotifène.
Les collyres anti-inflammatoires stéroïdiens ou corticoïdes sont réservés aux cas dits "sévères". Ils calment très rapidement l'inflammation et les démangeaisons, la douleur et la sensation de corps étranger. Leur emploi est limité et surveillé, car ils présentent un risque accru de surinfection et font l'objet d'une prescription médicale.

Conjonctivite allergique : le lavage oculaire

En association avec ces collyres anti-allergiques, il est conseillé d’utiliser des solutions de lavage oculaire à base :
- D’acide salicylique qui possède des propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires,
- De borate de sodium et d’acide borique qui ont des propriétés apaisantes et décongestionnantes.
Il existe des collyres homéopathiques qui soulagent les irritations oculaires.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité