La durée d'une conjonctivite allergique

Publicité

Yeux rouges, picotements, gonflement des paupières, larmoiements… La conjonctivite correspond à l’inflammation de la membrane qui tapisse l’intérieur de la paupière, la conjonctive. Cette affection oculaire peut avoir une origine virale, bactérienne ou allergique. La conjonctivite allergique est plus longue à traiter que les autres formes, qui évoluent généralement vers la guérison entre 7 et 15 jours. Pour cause, il est nécessaire d’identifier préalablement l’allergène responsable des symptômes avant de proposer un traitement.

Publicité

© Fotolia

Les graminées, première cause de conjonctivite allergique

Chez la plupart des patients, la conjonctivite allergique survient au printemps. Associée à la rhinite saisonnière (rhume des foins), elle résulte du contact avec le pollen des graminées. Un produit cosmétique ou la poussière peut également être à l’origine des symptômes. Environ quatre personnes allergiques sur cinq sont sensibles à plusieurs allergènes. Par ailleurs, les premiers signes surviennent quelquefois après l’exposition du deuxième ou troisième allergène, d’où la difficulté de mettre en évidence celui qui déclenche l’allergie.

Publicité
Traitements de la conjonctivite allergique

Une fois l’allergène identifié, le médecin prescrit un collyre (gouttes) qui doit être appliqué plusieurs fois par jour. Le contact avec le pollen ou le cosmétique incriminé doit être interrompu. La durée du traitement varie en fonction de la gravité des symptômes et du degré d’exposition à l’allergène. L’homéopathie et la phytothérapie sont parfois préférées aux traitements médicaux. La camomille, appliquée sous forme de compresses, contribue à soulager les symptômes.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité