Oreillons : une maladie asymptomatique

Oreillons : une maladie asymptomatique

Les oreillons sont une maladie infantile provoquée par le virus ourlien. Le vaccin combiné contre rougeole-oreillons-rubéole (ROR) a permis d’endiguer les épidémies de cette inflammation des glandes salivaires. Chez les enfants notamment, les oreillons peuvent passer complètement inaperçus en restant asymptomatiques.

Publicité
Publicité

Les symptômes des oreillons

L’inflammation des glandes salivaires parotides, situées à proximité des oreilles, provoque des douleurs. C’est ce qui donne son nom aux oreillons. Accompagnée d’une fièvre et de maux de tête, cette douleur irradiante est marquée par un gonflement marqué des glandes parotides. Cependant, dans 30 % des cas, l’infection par le virus des oreillons est totalement asymptomatique. La même proportion d’infection ne montre que des symptômes pseudo-grippaux : fièvre, maux de tête, courbatures.

Publicité

Traitement des oreillons

Publicité
L’infection est provoquée par le virus ourlien. Aucun traitement spécifique n’existe et elle ne nécessite pas d’antibiotiques puisque la cause n’est pas bactérienne. Pour faire baisser la fièvre, le paracétamol est la molécule de choix. L’administration d’aspirine est à prohiber chez l’enfant, car elle fait courir le risque du syndrome de Reye. Cette complication rare provoque une inflammation cérébrale et une destruction du foie qui peut s’avérer mortelle. Le vaccin contre les oreillons Le vaccin est largement utilisé dès la petite enfance sous sa forme combinée aux antigènes de la rougeole et de la rubéole. C’est un virus vivant atténué dont l’administration injectable est réalisée à deux reprises : la première à l’âge de 12 mois et la seconde entre 16 et 18 mois.
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité