Perforation artificielle du tympan : la myringotomie

La myringotomie est une procédure chirurgicale consistant en une perforation du tympan dans le but de réduire la pression exercée sur ce dernier. A quoi sert-elle ? Quand est-elle pratiquée ?

Publicité
Publicité

6049362-inline-500x333.jpg© Istock

Perforation artificielle du tympan : dans quels cas ?

Parfois qualifiée de paracentèse tympanique, la myringotomie correspond à une incision réalisée directement dans le tympan de manière à favoriser son aération et à drainer le liquide ou le pus qui s’est accumulé derrière. Ce type d’intervention est principalement pratiqué chez le jeune enfant sujet aux otites moyennes récurrentes. Elle peut être préconisée également en cas d’otite séreuse ou de toute forme d’otite moyenne présentant des complications. Dans la majorité des cas, la myringotomie est suivie par la pose d’un tube (aérateur) transtympanique qui va permettre de maintenir la perforation artificielle du tympan, ce qui va limiter le risque de récidives.

Publicité

Perforation artificielle du tympan : comment ça se déroule ?

Publicité

Effectuée par un oto-rhino-laryngologiste, la myringotomie ne dure pas plus de quelques minutes. C’est après avoir réalisé un nettoyage minutieux du conduit auditif que le praticien positionne un spéculum qu’il insère dans l’oreille (voie endoméatale) avant d’inciser le tympan à l’aide d’un tout petit bistouri. Si nécessaire, il procède au drainage du liquide ou du pus accumulé derrière le tympan et pose un ou plusieurs aérateurs transtympaniques. Selon l’objectif thérapeutique visé, le praticien optera pour un drain dur, dont la durée de vie n’est que de six mois maximum, ou pour un drain souple qui, lui, est implanté pour une année au moins.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité