Maladie de l'oreille : les symptômes de l'otosclérose

L’otosclérose est une maladie héréditaire qui toucherait jusqu’à 10 % de la population caucasienne, et plus particulièrement les sujets féminins. Caractérisée par la diminution de la mobilité de l’étrier, un petit osselet situé dans l’oreille interne, elle est responsable d’une perte auditive. On vous explique.

Publicité
Publicité

© Istock

Quelles sont les causes de cette perte d’audition ?

Publicité

L’étrier est le plus petit os du corps humain, sa taille ne dépasse pas celle d’un grain de riz. L’otosclérose se caractérise par une prolifération anormale de tissu spongieux autour de cet osselet. L’accumulation autour de l’étrier le bloque et empêche sa vibration, donc la conduction des ondes sonores vers le cerveau. On parle alors d’une surdité de transmission par mécanisme de durcissement de l’os.

Les symptômes de l’otosclérose

Une perte d’audition s’installe progressivement, le plus souvent vers la trentaine. Elle est habituellement asymétrique et peut s’accompagner d’acouphènes (bourdonnement des oreilles). Une distorsion des sons apparaît ensuite avec une surdité aux sons graves qui se manifeste en première intention. L’ensemble des lésions est visible par un examen radiographique.

Traitement et évolution de l’otosclérose

Il n’existe pas de traitement spécifique de l’affection, mais dans les cas les plus importants de la maladie, le port de prothèses auditives ou le recours à une intervention chirurgicale sont envisageables. Cette dernière consiste à rétablir la conduction de l’onde sonore par l’intermédiaire d’une prothèse interne. Les résultats sont généralement satisfaisants et offrent un gain d’audition. En dehors de ces solutions, à terme, une évolution progressive jusqu’à la surdité est observée.

Publicité

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité