Oreillons : le risque de surdité

Oreillons : le risque de surdité©iStock

Les oreillons désignent une infection des oreilles très contagieuse provoquée par un virus. Elle est généralement bénigne, mais peut provoquer une perte auditive passagère ou permanente. Faute de traitement curatif, la vaccination est le meilleur moyen de se protéger contre la maladie.

Publicité
Publicité

La surdité, une complication rare des oreillons

Les oreillons se caractérisent d’abord par l’inflammation des glandes salivaires. Cette maladie infectieuse requiert une grande vigilance pendant la grossesse. Si le virus est transmis de la mère au fœtus, il peut provoquer des anomalies cardiaques et rénales. Il existe également un risque de lésion au niveau des nerfs auditifs auquel sont particulièrement exposés les bébés. Ce risque concerne également les enfants, les adolescents et les adultes. La surdité est cependant très rare. Lorsqu’elle apparaît, elle est généralement temporaire. La surdité secondaire aux oreillons peut toucher une oreille ou deux oreilles (atteinte unilatérale ou bilatérale).

Publicité

Le vaccin ROR, la meilleure façon de prévenir les oreillons

Le vaccin ROR permet d’immuniser contre trois maladies virales : la rougeole, les oreillons et la rubéole. Gratuit pour les moins de 18 ans, il s’administre en deux fois. La première injection est recommandée à l’âge de 12 mois, la deuxième entre 16 et 18 mois. Un rattrapage est possible lorsque le schéma vaccinal n’a pas été respecté. Bien qu’une petite douleur ou une réaction allergique soit possible dans les jours qui suivent l’injection, le vaccin ROR est plutôt bien toléré.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité