Perte auditive : passer un audiogramme

Publicité

Toute perte auditive est préoccupante, surtout si elle est soudaine et importante. Certains facteurs, comme l'âge ou un traumatisme crânien, peuvent l'expliquer. Afin de déterminer l'ampleur d'une perte auditive, un audiogramme peut être prescrit. Il va mesurer la capacité d'audition d'une personne.

Publicité

© Istock

Pourquoi passer un audiogramme ?

Un audiogramme s'avère nécessaire en cas de suspicion de perte auditive. Chez les enfants, s'ils ne sont pas en mesure de l'exprimer, on peut le soupçonner s'ils ont un manque de réaction quand on s'adresse à eux ou un retard de langage. La surdité de l'adulte peut survenir à tout âge, mais est particulièrement fréquente après 50 ans, chez l'homme comme la femme. Un choc, psychologique ou physique, peut aussi entraîner une perte auditive. Les causes de la surdité sont ainsi nombreuses.

Publicité
Où passer un audiogramme ?

Si une perte auditive ou une maladie auditive est constatée au cours d'un examen chez le médecin généraliste, un audiogramme va être prescrit. Celui-ci est totalement indolore et se déroule en une heure environ chez un ORL. L'audiogramme est pris en charge par l'Assurance maladie, quel qu'en soit le résultat.

Comment se déroule un audiogramme ?

Pour pratiquer un audiogramme, le médecin ORL va poser un casque sur les oreilles du patient et envoyer différentes fréquences (décibels). Si le patient les entend, il le signale. L'opération est renouvelée avec un capteur derrière l'oreille qui envoie des vibrations, selon le même principe. Un diagramme est ensuite réalisé et permet de détecter l'ampleur de la surdité.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité