Trouble de l'audition : la définition de l'hyperacousie

Trouble de l'audition : la définition de l'hyperacousie©iStock

L’hyperacousie se définit par une perception paroxysmique des sons moyennement forts. En présence d’une hyperacousie, le traitement inclut une rééducation vestibulaire.

Publicité
Publicité

Hyperacousie : définition

L’hyperacousie est un terme qui désigne une intolérance aux sons dont l’intensité est pourtant parfaitement tolérable. On ne connaît pas la cause exacte de cette hypersensibilité au bruit. Cependant, les spécialistes pensent qu’elle pourrait être due à une exposition excessive aux sons de haute intensité, à des dommages au niveau des cellules régulatrices, à une infection, à un traumatisme crânien, voire à l’autisme dans certains cas. L’hyperacousie concerne près de 50 % des sujets qui souffrent d’acouphènes. Elle peut s’accompagner de symptômes divers comme des nausées, des maux de tête, et certains patients se plaignent d’être anormalement fatigués.

Hyperacousie : un trouble handicapant

L’écart entre la zone de confort et la zone de douleur est considérablement réduit chez le sujet présentant une hyperacousie. C’est la raison pour laquelle – en présence de sons d’intensité modérée – la perception de la douleur est plus rapidement ressentie que dans le cas d’acouphènes. Cette douleur est provoquée par la traction sur le tympan due à la contraction des muscles périphériques de l’oreille ainsi qu’à celle des muscles des osselets. Bien que l’hyperacousie représente un handicap réel, car elle perturbe le quotidien des personnes concernées, elle est pour l’heure non reconnue comme telle.

Hyperacousie : traitement

Publicité

Il est possible de prévenir les risques d’hyperacousie en portant un casque lorsqu’on est exposé à des bruits intenses, dans la vie privée comme dans le domaine professionnel. Lorsque l’hyperacousie est diagnostiquée, le traitement consiste en une rééducation du système auditif visant à remonter le seuil d’inconfort sonore. L‘objectif est de permettre au sujet de supporter plus facilement les sons d’intensité moyenne. Une exposition graduelle aux bruits intolérables fait partie intégrante de la thérapie de désensibilisation. Un traitement complémentaire est prescrit en fonction des cas. Ostéopathie et sophrologie sont d’autres solutions envisageables pour limiter le stress généré par ce trouble de l’audition.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité