Les surdités professionnelles

Les surdités professionnelles
Publicité
Publicité

De quoi s’agit-il ?

Elles représentent les séquelles les plus fréquentes dues aux bruits.

Publicité

Les surdités professionnelles sont des surdités de perception touchant les deux oreilles. Les fréquences aiguës sont les plus touchées.

Ces surdités professionnelles s’accompagnent fréquemment de bourdonnements d’oreille.

La plupart de ces surdités sont d’apparition progressive.

Les caractéristiques du bruit influencent la gravité des lésions : - le niveau critique se situe à 90 dB : de nombreux bruits industriels dépassent ce seuil, - Les bruits aigus et discontinus sont plus nocifs, - Plus la durée d’exposition est longue, plus le risque de lésions auditives est important, - L’oreille est plus fragile après 40 ans, - Une surdité de perception préexistente représente déjà un facteur de risque contrairement à la surdité de transmission qui protège l’oreille interne. - Selon l’individu, l’importance du risque varie.

Un problème médico-légal

Publicité
La surdité professionnelle est définie par la loi comme : - une surdité de perception, des deux côtés, doit être irréversible et théoriquement ne pas s’aggraver après l’arrêt de l’exposition au risque. Cependant une discrète aggravation de la surdité après l’arrêt de l’exposition ne doit pas éliminer le diagnostic de surdité professionnelle. - le déficit constaté doit être confirmé par des tests auditifs effectués 3 semaines à 1 an après l’arrêt de l’exposition aux bruits responsables, - le délai de prise en charge est de 1 an après la cessation de l’exposition sonore responsable, - la déclaration de la maladie professionnelle doit être faite par la victime grâce à un certificat médical joint au dossier précisant la surdité, - si le travail qui a provoqué la surdité n’entre pas dans le cadre des emplois reconnus par la loi, il convient de faire une déclaration à l’Inspection du travail au titre de l’article L 500 du code de sécurité sociale pour sauvegarder les droits.

Il vous est conseillé de réaliser un bilan auditif avant d’accepter une profession vous exposant à des bruits importants et de continuer à la surveiller.

Existe-t-il une prévention ?

Le chef d’entreprise est responsable conformément à la législation et à la réglementation, de la prévention des surdités professionnelles chez ses employers.

La prévention comprend : - la réduction de l’intensité des bruits - l’isolement des ateliers bruyants - l’insonorisation des locaux - la surveillance médicale - la protection individuelle.

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité