Chirurgie de l’oreille et aides auditives

Publicité
Publicité

Technologies et aides auditives

© FotoliaLa chirurgie

Publicité
La chirurgie de la surdité permet de fermer un tympan perforé ou de reconstruire la chaîne des osselets.

Cependant, l’intervention chirurgicale présente un risque d’aggravation de la surdité. C’est pourquoi, le chirurgien n’interviendra jamais si l’autre oreille est déjà totalement sourde.

Proposer l’appareillage comme alternative d’une intervention est tout à fait possible voire même conseillé.

Les aides auditives

Les aides auditives sont des amplificateurs électroniques adaptés à l’individu et à sa surdité améliorant sa communication.

Les principales formes d’aides auditives utilisées sont :

Les aides auditives numériques : - Le son est capté par un microphone puis numérisé par un décodeur. - Ce système permet d’effectuer des réglages parfaitement adaptés à la perte auditive. - Elles sont capables de différencier le bruit de la parole : elles n’augmentent pas l’intensité du bruit, contrairement à celle de la parole.

Les appareils intra-auriculaires : - peu visibles, logés dans votre oreille, mais ces aides auditives s’adaptent mal aux conduits auditifs de petites tailles

Les contours d’oreille : - constitué d’un boîtier s’adaptant sur le haut du pavillon et placé derrière le pavillon, - ce boîtier est relié par un tube transparent à un embout auriculaire réalisé grâce à une empreinte auriculaire, - l’embout auriculaire se loge dans le conduit auditif.

L’implant cochléaire : - Grâce à une intervention chirurgicale, une aide auditive est implantée au niveau de la cochlée.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité