Aides auditives invisibles : combien ça coûte ?

Publicité

Six Français sur dix âgés de plus de 45 ans souffrent actuellement de troubles auditifs, le marché est donc très important et de nombreuses solutions existent. Parmi celles-ci, les aides auditives invisibles connaissent un franc succès, les malentendants étant de plus en plus sensibles à la discrétion des appareils face aux anciens systèmes de type contour, mini-contour ou intra-auriculaire. Cependant, ces nouveaux procédés ont un coût supérieur malgré les remboursements de la Sécurité sociale.

Publicité

Qu’est-ce qu’une aide auditive invisible ?

Les progrès technologiques permettent maintenant d’effectuer une modélisation numérique du conduit auditif et d’intégrer de nouveaux microprocesseurs donnant des aides auditives toujours plus petites et plus performantes. Ces prothèses étant parfaitement adaptées à la configuration du conduit auditif, elles sont encore mieux tolérées par l’utilisateur.

Publicité
La prothèse auditive est désormais directement implantée dans le conduit auditif et est, de ce fait, totalement invisible de l’extérieur. Elle doit être obligatoirement installée par un audioprothésiste qualifié. Depuis 2012, des prothèses auditives jetables sont même proposées avec une durée de vie située entre trois et quatre mois.

Quel est le coût d’une aide auditive invisible ?

Si le coût moyen des prothèses auditives classiques varie entre 900 et 2 000 euros, le coût de prothèses auditives invisibles oscille plutôt entre 2 500 et 4 000 euros. Il s’agit, dans ce cas, d’appareils auditifs de type intra-canal (CIC) qui conviennent particulièrement aux patients ayant une faible perte auditive, mais préférant une plus grande discrétion. Ces prix comprennent en général l'équipement, l'appareillage et le suivi.

Pour envisager tout remboursement partiel de la part de la Sécurité sociale, la prescription de l’appareil doit être faite par un médecin et il doit figurer sur les listes des produits et prestations (LPP) pris en compte par l’Assurance maladie. Dans ce cas, les prothèses auditives sont remboursées à 60 % sur la base de tarifs qui varient selon l’âge du patient :

- les moins de 20 ans peuvent bénéficier d’un remboursement de 60 % à 100 % sur la base d’un tarif plus élevé que pour les personnes de plus de 20 ans, cela dépend du niveau technologique de l’aide auditive utilisée (de 900 à 1 400 euros par appareil) ;

- les personnes de plus de 20 ans sont remboursées à 60 % sur la base d’un tarif forfaitaire de 199,71 euros.

Les mutuelles, selon le contrat choisi, peuvent aussi intervenir dans le remboursement d’une solution auditive.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité