Dépassements d'honoraires : comment y échapper !

De plus en plus de médecins pratiquent des tarifs non pris en charge par la Sécurité sociale. Accumulés, ces dépassements d’honoraires coûtent très chers ! Voici comment les contourner.

Publicité

Privilégier les médecins du secteur 1

medecin secteur 1 Les dépassements d’honoraires* sont de plus en plus fréquents et de plus en plus élevés.

Publicité
Si cette pratique reste limitée pour les médecins généralistes, elle est devenue monnaie courante chez les spécialistes. Pour éviter de payer trop et de ne pas être remboursé, repérez le secteur auquel est rattaché le praticien.

Deux secteurs :

. les médecins du secteur 1 s'engagent à respecter les tarifs établis par l'Assurance maladie (23€ pour un généraliste, 25€ pour un spécialiste). Vous pouvez tout à fait demander à votre médecin traitant de vous orienter vers un spécialiste de secteur 1.
. les praticiens du secteur 2 peuvent fixer librement le prix de leur consultation.

Bientôt un troisième secteur ?
Le 22 mars dernier ont été publiés au Journal officiel un décret et un arrêté visant à réguler les dépassements d’honoraires pratiqués par les chirurgiens, anesthésistes et obstétriciens. "L'idée est de proposer à ceux qui exercent en secteur 2 la possibilité de passer en secteur optionnel. En y adhérant, ils acceptent de limiter leurs dépassements d'honoraires à 50% du tarif pris en charge par la sécurité sociale. Le décret les oblige aussi à pratiquer 30% de leur activité sans aucun dépassement**. En contre-partie, l'Assurance maladie prend en charge 2/3 de leurs cotisations sociales. Le gouvernement entend ainsi limiter les dépassements d'honoraires" explique Florence Navattoni.

* Un dépassement d'honoraires est la différence entre le tarif de base pris en charge par l'Assurance maladie et le tarif pratiqué par les médecins. Cette différence reste à la charge du patient sauf si elle est prise en charge totalement ou en partie par sa mutuelle.

** Par exemple : si l'acte chirurgical proposé est pris en charge par la sécu à hauteur de 1000€, le spécialiste ne pourra pas dépasser les 1500€ d'honoraires. En plus, il ne pourra le faire que sur 70% de son activité.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité