Vous avez des douleurs thoraciques ?

Publicité
Publicité

Généralités

Peu de symptômes en médecine revêtent autant de signification possible : à peu près n’importe quel organe du tronc peut donner une douleur thoracique, mais ce sont les causes cardiovasculaires qui doivent inciter à la plus grande prudence en raison de leur fréquence, et de leur potentielle gravité.

Publicité
Quelles en sont les causes ?

- La douleur d’insuffisance coronaire

Il faut toujours y penser, surtout si vous êtes porteur de facteurs de risque pour les maladies cardiovasculaires. Elle est liée au rétrécissement d’une des artères du coeur (artères coronaires), généralement par des plaques d’athérome.

Elle se traduit généralement par une douleur survenant derrière le sternum, souvent à type de serrement mais parfois de brûlure, irradiant typiquement vers les mâchoires ou les épaules, parfois vers le dos ; elle peut parfois être remplacée par une impression de gène ou de blocage respiratoire, plus rarement par une douleur abdominale haute.

Elle survient généralement à l’effort, du moins au début, cédant typiquement à l’arrêt de celui-ci, mais peut également apparaître après le repas, voire la nuit.

Elle peut enfin être prolongée (plusieurs minutes ou plusieurs heures) orientant alors vers une aggravation d’emblée de la maladie, ou vers un infarctus du myocarde.

Quoi qu’il en soit toute gêne thoracique inexpliquée, surtout si elle se reproduit et qu’elle survient chez un sujet à risque, doit inciter à consulter rapidement un médecin en vue d’éventuels examens cardiologiques.

- Les autres douleurs d’origine cardiovasculaires

1- Péricardite :

C’est l’inflammation de l’enveloppe du coeur (le péricarde), généralement d’origine infectieuse ; elle survient souvent dans les suites d’un syndrome viral (angine, grippe, bronchite).

La douleur est habituellement permanente, à type de brûlure, augmentant lors des mouvements respiratoires ou de la mobilisation, pouvant s’accompagner d’une toux sèche.

Pour en savoir plus sur la Péricardite, cliquez ici

2- Dissection aortique :

L’aorte est l’artère du thorax qui part du coeur et qui distribue le sang artériel vers les différents organes : sa « déchirure » brutale se traduit généralement par une douleur intense brutale débutant souvent derrière le sternum et irradiant dans le dos de façon descendante.

Une telle douleur, survenant le plus souvent chez des patients souffrant d’hypertension artérielle âgés de 50 à 70 ans, doit d’urgence faire consulter un médecin ou appeler le SAMU (15) .

L’hospitalisation est nécessaire pour la réalisation d’examens complémentaires affirmant le diagnostic.

3- Embolie pulmonaire :

C’est l’obstruction totale ou partielle d’artères pulmonaires par des caillots de sang (thrombus) provenant généralement des membres inférieurs (phlébite).

Il s’agit généralement d’une douleur aiguë, parfois répétitive , s’accompagnant souvent d’un essoufflement, parfois de malaises ou d’une perte de connaissance.

Le diagnostic doit être effectué rapidement, car une récidive fatale est toujours possible . Pour en savoir plus sur l’embolie pulmonaire, cliquez ici

- autres causes de douleurs thoraciques

1- Douleurs d’origine pulmonaire :

Les bronchites aiguës peuvent s’accompagner de douleur thoracique dans un contexte de toux, de fièvre souvent associée.

La plèvre peut être également responsable de douleurs en cas d’inflammation (épanchement pleural), ou en cas de pneumothorax (irruption d’air dans la cavité pleurale).

2- Douleurs d’origine digestives :

Certaines maladies de l’oesophage peuvent se traduire par des douleurs thoraciques (spasme oesophagien, reflux gastro-oesophagien), de même que certaines maladies du foie ou du pancréas (colique hépatique, pancréatites).

3- Autres douleurs :

Elles peuvent être liées à des lésions costales (arthrose) ou vertébrales (hernie discale), parfois à un zona en phase pré-éruptive.

L’anxiété chronique (« névrose cardiaque ») est également une cause de douleurs thoraciques chroniques ; son diagnostic difficile repose souvent sur l’élimination des autres causes.

En conclusion

Toute douleur thoracique surtout si elle se répète, à plus forte raison si elle survient chez un sujet porteur de facteurs de risque, doit amener à consulter rapidement un médecin afin d’éliminer une insuffisance coronaire débutante.

Toute douleur thoracique survenant brutalement, et prolongée, doit faire réaliser un électrocardiogramme en urgence (appel du médecin de garde ou d’urgence, appel du SAMU : téléphoner au 15).

Vidéo. L'embolie pulmonaire

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité