Quelle politique contre les infections nosocomiales ?

Publicité
Publicité

Au-delà des conséquences individuelles parfois dramatiques, les infections nosocomiales représentent un enjeu de santé publique par leur fréquence et le surcoût engendré par l’allongement de la durée d’hospitalisation. La prise de conscience de ce problème a débouché sur la création de structures dédiées à l’étude et à la prévention des infections nosocomiales.

Dans les années 1970, des Comités de Lutte contre les Infections Nosocomiales sont instaurés dans l’ensemble des établissements publics de santé. En 1988 la mesure s’étend aux cliniques privées. Ces comités sont composés de médecins, de pharmaciens, d’infirmières et de directeurs d’établissement, éventuellement assistés par des personnels d’hygiène hospitalière (infirmière hygiéniste ou équipe opérationnelle en hygiène hospitalière) dans les grands établissements. Ils ont pour mission d’organiser et de coordonner la surveillance, la prévention et la formation continue dans le domaine de la lutte contre les infections nosocomiales.

A partir de 1992 sont créés les CCLIN ou Centre de Coordination de la Lutte contre les Infections Nosocomiales. Ils sont au nombre de 5 : le CCLIN Est, Ouest, Paris-Nord, Sud-Est et Sud-Ouest. Alors que les CLIN ont une mission définie dans le cadre de l’hôpital, les CCLIN sont chargés d’assurer la coordination des actions de prévention et de surveillance à l’échelon interrégional. De plus ils proposent une assistance technique et méthodologique aux établissements qui la demandent (documentation, études, audit en hygiène, ...)

La même année, une autre structure a été mise en place : le Comité technique national des infections nosocomiales (CTIN), dont l’action est d’envergure nationale. Constituée d’experts hospitaliers, cette instance définit les grands axes nationaux du plan de lutte et élabore des recommandations.

Au-delà de la création de structures, des mesures réglementaires ont encadré certaines pratiques relatives à l’hygiène et la décontamination du matériel médical ou bien au transport des patients dans le cas de la chirurgie ambulatoire.

Publicité

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité