Prendre soin de soi

Prendre soin de soi
Publicité
Publicité

Pourquoi ?

Vous êtes la personne la plus importante dans la vie du malade Alzheimer. Il compte sur vous pour prendre soin de lui. Vos réactions l’aident à comprendre ce qui se passe ou, au contraire, augmentent son inquiétude.

Publicité

Prendre soin d’une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer est un travail exigeant, qui demande beaucoup de temps, d’énergie morale et physique, surtout si vous vous occupez d’un proche. Vous pouvez être jeune, en pleine forme et trouver cela difficile quand même. Si vous voulez continuer à prendre soin du malade, il est essentiel que vous preniez d’abord soin de vous-même, compte tenu de la longueur de la maladie, en moyenne 8-10 ans, mais parfois 20 ans.

Comment ?

Soyez réaliste pour ce qui est de la maladie

Avant tout, il faut admettre que l’état du malade ne va pas s’améliorer et, tout au contraire, va se détériorer petit à petit. Une fois que vous aurez accepté ce fait, vous pourrez être plus réaliste dans vos attentes.

Il n’est plus le même, mais il est toujours votre mari, votre femme, votre père ou votre mère. Vous devez apprendre à le percevoir comme il est et non pas comme il était.

Soyez réaliste et ne surestimez pas vos possibilités

Il y a des limites à ce que vous pouvez faire. Il faut donc décider des choses qui, à votre avis, sont les plus importantes.

Acceptez ce que vous ressentez

Lorsque vous prenez soin d’une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer, vous passez inévitablement par toute une gamme d’émotions. Vous pouvez, la même journée, vous sentir tour à tour satisfait, en colère, frustré, coupable, heureux, triste, affectueux, embarrassé, effrayé, amer, rempli d’espoir et complètement désespéré. Toutes ces émotions sont difficiles à vivre en même temps. Sachez toutefois qu’elles ne sont ni bonnes, ni mauvaises mais simplement normales.

S’occuper d’un malade Alzheimer est une tâche immense. Il ne faut pas se culpabiliser, quoi qu’on fasse ou ne fasse pas.

Prenez soin de vous

Vous avez besoin de pauses à intervalles réguliers. Vous devez vous accorder du temps pour faire d’autres choses. N’attendez pas d’être à bout pour y penser. Penser à vous et tenez-vous au courant des choses qui vous tiennent à cœur. En plus de vous donner la force de continuer, le temps que vous prenez pour vous-même vous permet de vous sortir de l’isolement provoqué par la maladie.

Publicité
Pour vous libérez, vous aurez besoin de quelqu’un d’autre pour s’occuper du malade en votre absence. Vous devez accepter de "partager" votre malade avec d’autres membres de la famille et des professionnels.

Juin 2007

  • RégimeÉquilibré
  • RégimeHypocalorique
  • RégimeHyperprotéiné
  • RégimeIndex
    glycémique bas

Je maigris avec le régime
qui me convient !

 
cm
kg
* champs obligatoires
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité