Publicité
Publicité

Déjeuner : mode d’emploi

En cas de déjeuner à la maison, il est facile de suivre les conseils d’équilibre alimentaire, d’autant plus que les modes de cuisson sont choisis. Les restaurants d’entreprise et les selfs sont également des lieux où il est relativement facile d’adopter une alimentation équilibrée. Les choses se compliquent si l’environnement laisse peu de possibilités : éviter quotidiennement les associations de type quiche-tarte. Les substituts de repas sont de bonnes alternatives même si le poids n’est pas un souci : ils répondent à une réglementation stricte, apportent des protéines de qualité, des vitamines et de sels minéraux. Complétés de pain et d’un fruit, ils constituent un repas léger. Dans tous les cas, il est conseillé de ne pas sauter de repas. Sauter un repas déséquilibre l’alimentation : les vitamines et sels minéraux ainsi non consommés ne sont pas compensés par les autres repas : d’où des risques de déficience. De plus, sauter des repas d’une manière régulière peut intervenir sur les sensations de faim-satiété, et favoriser l’apparition de grignotâges, qui à terme peuvent induire une prise de poids.

Publicité
Redécouvrez les goûters de votre enfance

Le goûter est un repas astucieux qui contribue à la stabilité du poids, à condition bien sûr que les calories consommées ne viennent pas en surplus, mais s’intègrent dans l’apport énergétique recommandé. Le goûter aidera à lutter efficacement contre les grignotâges de fin de journée à l’occasion du « lâcher-prise » au terme de la journée ou lors de la préparation du dîner. Consommé à peu d’heures du dîner, il diminue son apport énergétique. Enfin, le goûter permettrait un meilleur équilibre entre la consommation de glucides et de lipides. De nombreux bénéfices à ne pas négliger.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité