Publicité
Publicité

Les UV ne préparent pas la peau

En 2000, le cancer de la peau a fait mille trois cent soixante-quatre morts. Soit trois fois plus qu’il y a vingt ans. L’augmentation des cancers de la peau est liée à l’augmentation de l’exposition au soleil des Français. Elle est responsable de deux mélanomes sur trois.

Publicité
Le risque est majoré par les antécédents familiaux (deux à trois fois plus de chance), la couleur des yeux, des cheveux et de la peau (plus ils sont clairs, plus on est exposé au risque), et le nombre et le type de grains de beauté.

À cela, il faut ajouter le risque dû aux UV artificiels car les UV A (ceux des cabines solaires) favorisent eux aussi la survenue de mélanomes, comme d’ailleurs les UV B. À chaque séance d’UV, le capital soleil de chacun est entamé. À consommer avec modération donc.

Le soleil au Zénith est à éviter, surtout dans des zones à forte réverbération comme la montagne, la mer, la neige ou le sable. Plus on se rapproche de l’Équateur, plus le soleil tape car renforcé par sa trajectoire verticale.

Plus il y a de grains de beauté, plus il y a de risque de mélanome. Plus de cinquante grains de beauté sur le corps sont un facteur de risque considérable.

"On ne veut pas faire peur ou interdire le soleil", commente le président de l’INCa. La campagne de prévention est abordée sur un ton badin avec des toasts grillés aux côtés de personnes conscientes des risques du soleil, même si les messages à faire passer sont sérieux.

Dépliants, site Internet, animations sur le Tour de France y compris des partenariats avec des marques de crème solaire. Cet été, c’est décidé, on stoppe la toast attitude !

Soleil mode d’emploi

Benjamin Philippe

Publicité

  • RégimeÉquilibré
  • RégimeHypocalorique
  • RégimeHyperprotéiné
  • RégimeIndex
    glycémique bas

Je maigris avec le régime
qui me convient !

 
cm
kg
* champs obligatoires
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité