Publicité
Publicité

Les risques présumés concernent les cancers du sein ou de la prostate. Les femmes qui ont des antécédents personnels ou familiaux ont tout intérêt à s’abstenir.

En outre selon le Pr Françoise Forette, mieux vaut éviter l’association d’un traitement hormonal substitutif et de la DHEA afin de ne pas entraîner un surdosage en estrogènes.

Publicité
Publicité
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité