Publicité
"L’art thérapie mélange la psychothérapie conventionnelle et l’art en tant que processus créatif comme moyen thérapeutique. Il ne peut s’exercer qu’avec un accompagnement par un professionnel en respectant un processus défini." Celui qui parle est art thérapeute. Rencontre et explications.
Publicité

.

Il a longtemps exercé dans l’univers psychiatrique hospitalier, il est également sculpteur. Deux passions, deux compétences qu’il allie aujourd’hui dans l’exercice d’une technique peu connue mais parfois reconnue. Geoffroy Troll, cinquante-trois ans, est art thérapeute. "Lorsque je suis arrivé en France, j’ai exercé une quinzaine d’années à l’hôpital psychiatrique de Dieppe en tant qu’infirmier psychiatrique. J’y ai monté un département pilote d’art thérapie." Depuis, ses conférences s’enchaînent au même rythme que ses expositions et dans le monde entier. "J’ai présidé durant cinq ans la Fédération française des arts thérapeutes et j’ai cosigné un ouvrage de référence avec le Dr Rodriguez". Geoff Troll prend ensuite la direction de cycle de formations à Lausanne, en Suisse, et il mène de front différents projets de part et d’autre de la frontière. Puis tout doucement, germe l’idée de révéler l’art et ses vertus au plus grand nombre. Ce sera d’abord une galerie d’art contemporain, puis un jardin de sculptures et enfin Artmazia, un centre d’art et un labyrinthe végétal, véritable parcours d’énigmes et de révélations.

À chaque cas, une démarche

C’est d’ailleurs au même endroit que se déroulent les ateliers d’art thérapie que dirige Geoff Troll. Des petits groupes, des individuels et des familles viennent y soigner leurs maux. D’autres suivent des cours pour devenir art thérapeutes à leur tour.


"L’art thérapie est adaptée à différents types de problèmes. De l’aphasie à Alzheimer, aux maladies mentales de tous niveaux, en passant bien entendu par le simple problème existentiel ou, encore plus complexe, la psychose chronique de long terme. Dans ce dernier cas, l’art thérapie consistera en un soutien. Il s’agira d’aider le patient à conserver ses moyens plutôt que de les perdre à coup de médicaments... L’art thérapie est aussi pertinente en post-cure de désintoxication pour un travail sur soi, une redécouverte de son identité. Elle aide l’ancien drogué à reconstruire une image idéale, à changer de mode vie..."

À chaque cas, une démarche thérapeutique adaptée. "Nous ne sommes pas dans le domaine du verbal, reprend Geoff Troll, et la vraie différence avec la psychanalyse traditionnelle est justement ce truc qui est créé et qui aide à avoir des repères en plus de ceux du malade et du thérapeute."

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité