Publicité
La France vit à nouveau un été très chaud et le plan du gouvernement place en priorité la lutte contre l’isolement des personnes âgées. Les communes ont aussi leur plan canicule. Exemple, dans le Var, à la Seyne-sur-Mer, où les plus vulnérables des aînés sont sous surveillance.
Publicité

Georgette vient de fêter ses quatre-vingt-deux ans. Elle vit seule dans son appartement à la Seyne-sur-Mer, près de Toulon. Cette grande dame aux cheveux blancs se balade volontiers en ville et connaît quelques commerçants ainsi qu’un ou deux voisins. Pourtant, elle dit avoir peur de ce nouvel été, peur de revivre celui de 2003. "J’ai beaucoup souffert de la chaleur, dit-elle. On est anéanti par ces températures, alors je bois beaucoup. Je fais des grandes siestes, je dors beaucoup et j’attends que ça passe." Georgette confie aussi que ses enfants ne viennent pas souvent la voir. Ils vivent trop loin, ils travaillent trop. Alors, elle s’organise avec des réserves de bouteille d’eau et ferme bien ses volets l’après-midi.

Comme les onze mille autres habitants de plus de soixante-cinq ans dans cette commune du midi, Georgette a reçu au printemps un courrier de la mairie. La municipalité a essayé de recenser les habitants les plus vulnérables et de réactualiser le fichier déjà constitué l’an dernier. Tout y est : numéro de téléphone, adresse, coordonnées de la famille, des amis, etc.

Publicité
Dans cette lettre adressée par la municipalité de la Seyne-sur-Mer, un questionnaire était à remplir et à déposer dans une des huit urnes installées dans la ville. "On veut avoir un fichier le plus complet possible, et le plus précis et réactif aussi, explique Françoise Aubry, directrice de la santé et de la solidarité à la mairie de la Seyne. Si le préfet déclenche le niveau le plus élevé de l’alerte canicule, il nous demandera communication du fichier, autant que celui-ci soit pertinent. Il contient aussi ceux qui ne veulent pas être recensés. Le décret prévoyait que des tiers peuvent les signaler car malheureusement ceux qui ont le plus de difficultés lors de la canicule en 2003 sont ceux qui ont voulu rester chez eux sans aide, sans rien. Et surtout l’été, dans les villas, quand il n’y a plus de voisins, que tout le monde est parti en vacances !"

Publicité

  • RégimeÉquilibré
  • RégimeHypocalorique
  • RégimeHyperprotéiné
  • RégimeIndex
    glycémique bas

Je maigris avec le régime
qui me convient !

 
cm
kg
* champs obligatoires
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité