La première arme contre les rides : une hygiène de vie sans reproche, qui passe obligatoirement par un bon sommeil et une alimentation équilibrée et adaptée. Car pour être préservée et durer le plus longtemps possible, la peau a besoin d’éléments nutritifs spécifiques. D’accord, mais lesquels ?

Publicité
Publicité

.

Les anti-oxydants en priorité

La base de l’alimentation anti-rides repose sur un apport en "antioxydants" ou anti-radicaux libres pour lutter contre les radicaux libres, ces ennemis bien identifiés de la peau.

Publicité
L’alimentation permet de lutter efficacement contre le vieillissement, et notamment contre les atteintes oxydatives de la lumière, du soleil et ses UV, du tabac, de la pollution...

Pour neutraliser ces molécules réactives, la peau fait appel à des composés antioxydants, systèmes enzymatiques ou molécules protectrices tels que les vitamines A, C, E, polyphénols, le béta-carotène, le gluthation, les oligo-éléments (le zinc, le cuivre, le sélénium, le manganèse) dont fruits, légumes et céréales sont riches. CQFD !

Plusieurs études ont témoigné de l’influence évidente de l’alimentation sur les symptômes visibles du vieillissement. Les rides sont moins importantes chez les consommateurs réguliers de fruits, de légumes, d’huile d’olive, de poisson et de légumineuses.

L’étude menée par Mark Wahlqvist (Université Monash, Melbourne-Australie) auprès de 400 personnes âgées de plus de 70 ans confirme le rôle bénéfique de l’huile d’olive vierge. Vive le régime dit méditerranéen !

A contrario, rides et peau sèche semblent aller de pair avec une consommation élevée de viande rouge, de charcuteries, de sucreries, de pommes de terre et de produits laitiers entiers.

Les nutritionnistes les plus célèbres ont ainsi permis de dresser le tableau des aliments antiâge... et des autres. Le Dr Atkins préconise un régime alimentaire pauvre en sucres raffinés et en mauvaises graisses, riche en protéines, en suppléments vitaminiques, les Dr Rachael et Richard F. Heller exhortent leurs compatriotes (Nord-Américains) à ne plus consommer des sucres rapides...

D’où l’intérêt de mieux sélectionner vos aliments et peut-être de rappeler certaines catégories d’entre eux à votre bon plaisir...

Céréales, fruits et légumes, le trio gagnant

Des céréales oui, mais "brutes" Consommez-les de préférence complètes, c’est-à-dire avec le plus possible de leur enveloppe naturelle. La réputation des céréales sur le transit intestinal n’est plus à faire et plus elles sont complètes, plus elles contiennent d’antioxydants : vitamine E, flavonoïde, zinc, sélénium, cuivre et manganèse.

Mangez donc plus de blé concassé, du "boulgour" et du riz brun ; au mieux, du riz de Surinam ou basmati, plutôt que de la semoule de blé ou du riz blanc. Et à vous les flocons d’avoine, le sarrasin, le germe de blé...

Idem pour le pain, mangez-le complet et au levain si possible car il contient deux fois plus de minéraux, trois fois plus de fibres et jusqu’à six fois plus de vitamines que le pain blanc. A valoir pour tous les pains aux céréales, seigle, avoine, orge...

A éviter : les céréales raffinées et enrichies ; pour le riz et les pâtes, plus elles cuisent vite, plus vous les éviterez. Le pain blanc souvent trop salé, le pain de mie, les biscottes, les brioches et autres viennoiseries, les tartes, tout cela, évitez...

Publicité

  • RégimeÉquilibré
  • RégimeHypocalorique
  • RégimeHyperprotéiné
  • RégimeIndex
    glycémique bas

Je maigris avec le régime
qui me convient !

 
cm
kg
* champs obligatoires
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité