Publicité
Publicité

Jean-Pierre Gardent, Repères

Jean-Pierre Gardent est né le 11 septembre 1946. Il a suivi une formation rééducation fonctionnelle. "Mais je n’ai jamais exercé de façon orthodoxe" nous confie-t-il .

Publicité
Dès 1970, il a eu l’opportunité de participer aux travaux du Groupe lyonnais d’études médicales (le GLEM, association spécialisée dans l’enseignement de l’auriculothérapie) sous la houlette du Dr Naugier. Il enseignait alors la réflexologie auriculaire, l’auriculothérapie.

Il aura par la suite bien d’autres maîtres remarquables. Il découvrira l’acupuncture et l’approche globale du corps et, bien sûr, la méthode Mézières avec Françoise Mézières elle-même : "Je lui dois tout ! Elle m’a montré l’interdépendance du corps, l’importance du blocage diaphragmatique, l’installation des principes de compensation, elle m’a enseigné la compréhension du fonctionnement du corps."

Ensuite, il a souhaité aller au-delà de la simple musculature et a eu le privilège de découvrir l’ostéopathie avec Denis Brooks. Après une première école reconnue par la Fédération des ostéopathes, il complète sa formation par un enseignement plus spécifique des techniques crâniennes.

Il s’est enfin tourné vers la psychothérapie de type émotionnel par un cursus de formation post-universitaire en stomatologie pour mieux maîtriser les problèmes d’occlusion dentaire et toutes les notions de posturologie. Il a d’ailleurs créé l’association d’enseignement sur le sujet...

Une discipline reconnue

En 1997, le Parlement européen recommande la mise sur pied de statuts des médecines non conventionnelles et en particulier de l’ostéopathie. Constatant que la France ne peut rester à l’écart d’une évolution inéluctable, Bernard Kouchner confie en 1999 au Pr Guy Nicolas une commission de travail chargée de faire des propositions quant à la reconnaissance de l’ostéopathie. C’est cette commission de travail qui est à l’origine du texte adopté par l’Assemblée nationale le 4 octobre 2001.

Depuis la Loi de Février 2002, l’ostéopathie est officiellement reconnue en France. Cette reconnaissance est cependant toujours en phase de finalisation. En effet, les ostéopathes et les médecins ostéopathes sont dans l’attente de publication des décrets d’application de cette loi.

Enfin, un livre à lire :

Sylvie Geismar "Mézières, une méthode, une femme. (Le dos réinventé)", Editions Josette Lyon

Et sur le Web... :

www.osteopathie-france.net

Publicité

  • RégimeÉquilibré
  • RégimeHypocalorique
  • RégimeHyperprotéiné
  • RégimeIndex
    glycémique bas

Je maigris avec le régime
qui me convient !

 
cm
kg
* champs obligatoires
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité