Publicité
Publicité

Dans la grande majorité des cas, l’ablation du ménisque est très partielle, correspondant simplement à la partie déchirée. L’intervention est menée sous arthroscopie permettant un abord et une résection économique, laissant en place un grande partie du ménisque, fonctionnel. Dans ces conditions aucune restriction n’est à prévoir en matière de sport.

Publicité
Dans de rares cas, l’exérèse est complète. Le genou est dans ce cas plus fragile car le ménisque participe à la stabilité du genou, mais le risque principal est celui d’une arthrose précoce. La survenue de celle-ci dépend aussi d’autres facteurs, et surviendra si cela est « programmé » que l’on fasse ou pas du sport. Peut-être est-il alors plus logique de ne pas privilégier les sports à appui avec chocs itératifs de type course à pied. Un amortissement avec des chaussures de bonne qualité est utile.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité