Publicité
Publicité

A chacun sa méthode


Selon son tempérament et sa disponibilité, le mâle va alors jongler avec deux sortes de régimes : le "grande vitesse" et le "pleine forme". Tous les deux faciles à suivre, les hommes n’aimant pas se compliquer la vie, même pour retrouver leur svelte silhouette d’antan.

Publicité
Le régime "grande vitesse", comme son nom l’indique, permet de maigrir rapidement. Il intéresse ceux qui ont un bon nombre de kilos à perdre et/ou les impatients. En quatre à huit semaines, le tour est joué. Un avis médical préalable est indispensable.

Ce régime apporte, en fonction de l’appétit de chacun et quasiment à volonté, des aliments riches en protéines (viandes, poissons, oeufs, produits laitiers), des légumes verts... et de l’eau. Hé oui, messieurs, on n’a rien sans effort !

Il évite les féculents (pain, pâtes, riz, petits pois...), réduit les prises de glucides (un seul fruit au quotidien) et celle des matières grasses. Il autorise un peu de beurre ou d’huile, de préférence crus.La version "pleine forme" peut prendre le relais du régime "grande vitesse" ou fonctionner telle quelle si l’on a peu de kilos à perdre... ou que l’on n’est pas pressé.

Régime en douceur

Cette méthode permet de tenir le coup très longtemps et convient aux adeptes du "je veux bien être beau, mais sans renoncer à me faire plaisir". Avec elle, on en oublierait même le mot régime.

Là encore, place aux protéines animales (viande, poisson, oeufs, produits laitiers), aux fibres, aux vitamines et minéraux (fruits et légumes), à un peu d’huile et un peu de beurre. Mais, avec ce dernier, on ajoute la délicieuse tartine de pain au petit déjeuner.

Et on s’autorise des féculents (pâtes, légumes secs, petits pois, riz, pommes de terre) une fois par jour, en plus des légumes verts. Byzance, on vous dit !

Pas question de peser les aliments, ni de monter sur la balance au quotidien. On juge les quantités à l’oeil et il existe même des solutions de rechange adaptées à chaque situation. On peut même continuer de déjeuner ou de dîner dehors. A condition d’être raisonnable.

Au restaurant d’entreprise, quelques conseils s’avèrent indispensables. Prenez une crudité en entrée, suivie d’un plat de viande ou de poisson avec des légumes, mais sans féculents. Evitez les plats gras, les fritures, le pain et le fruit. Si vous mettez du beurre (cru) sur les légumes, faites l’impasse sur la vinaigrette et inversement.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité