Reconnaître l'épilepsie chez le chat

Saviez-vous que les chats pouvaient présenter une épilepsie ? Mais comment reconnaître une épilepsie chez le chat ? Quels éléments doivent retenir notre attention et nous alerter ?

Publicité
Publicité

5650787-inline-500x334.jpg© Istock

Les trois phases d’une crise d’épilepsie chez le chat

Les crises d’épilepsie dont certains chats peuvent être victimes se déroulent sur trois temps : la phase d’aura, l’ictus et la phase post-ictale. La phase d’aura, caractérisée par une agitation accompagnée d’anxiété, se rapproche de la sensation de survenue imminente de la crise chez l’homme. Toutefois, cette première phase peut durer de quelques heures à plusieurs jours chez l’animal. L’ictus, lui, est similaire à la crise d’épilepsie observée chez l’homme avec des convulsions qui durent entre 1 et 5 minutes. La phase post-ictale enfin se traduit par une sensation de mal-être du chat qui récupère ses esprits et qui peut présenter des troubles d’équilibre pendant une durée variable allant de quelques minutes à quelques jours.

Publicité

Reconnaître l'épilepsie chez le chat

Publicité

Il n’est pas facile de détecter une épilepsie chez le chat au cours de la première phase qui est bien souvent discrète ou difficile à interpréter, voire absente. Tout au plus peut-on constater que son chat est nerveux, anxieux ou agité et qu’il cherche soit à se rapprocher de ses maîtres, soit à s’isoler. L’ictus est en revanche tout à fait significatif et, s’il a lieu en présence des maîtres, ceux-ci pourront facilement conclure que leur animal souffre d’épilepsie. La phase post-ictale, elle, donne à voir un chat fatigué et désorienté avec des problèmes de démarche. Il n’est pas rare, après cette crise, que l’animal mange ou boive plus qu’à l’accoutumée.

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité