Piroplasmose chez le chien : la transmission par les tiques

La piroplasmose est une maladie provoquée par un parasite qui s’introduit dans la circulation sanguine de votre chien et qui peut s’avérer mortelle. Une prise en charge précoce est donc indispensable pour préserver la bonne santé animale. On fait le point sur cette maladie transmise par les tiques.

Publicité
Publicité

© Istock

Les tiques : vecteurs de transmission de la piroplasmose

Publicité

Votre chien peut être atteint par la piroplasmose s’il est victime d’une morsure de tique. Cette maladie correspond à l’inoculation d’un parasite (le Babesia canis) contenu dans la salive de l’acarien femelle qui se nourrit du sang de son hôte. Une fois le parasite introduit dans le système sanguin, il va se reproduire et coloniser certains de ses organes en provoquant la destruction des globules rouges. La piroplasmose peut donc s’avérer très grave et engager sérieusement le pronostic de la santé animale si elle n’est pas prise en charge rapidement.

Piroplasmose : les signes qui doivent vous alerter

Les symptômes de la piroplasmose sont caractéristiques et doivent retenir votre attention, notamment après une sortie dans les bois avec votre chien ou si vous avez remarqué la présence de tiques dans son pelage :

- une anémie sévère due à la destruction des globules rouges, qui se manifeste par une pâleur anormale des babines ;

- une intoxication hépatique entraînant vomissements et diarrhées ;

- un chien apathique ;

- une forte fièvre pouvant atteindre les 40-41°C ;

- une coloration des urines.

En cas d’apparition d’un de ces symptômes, il est impératif de consulter rapidement votre vétérinaire. Il existe un vaccin contre la piroplasmose relativement efficace, mais il ne protège pas votre chien de façon certaine. Inspecter régulièrement son pelage reste donc indispensable.

Publicité

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité