Infection urinaire chez le chat : le risque de complications

L'infection urinaire chez le chat n'est pas aussi rare qu'on pourrait le croire. Votre chat semble souffrir quand il urine ? Il urine de petites quantités à de nombreuses reprises dans la journée ? Il boit plus que d'habitude ? Vous retrouvez des traces de sang dans sa litière ? Consultez sans attendre votre vétérinaire.

Publicité
Publicité

5650867-inline-500x332.jpg© Istock

Les complications de l'infection urinaire chez le chat

Le chat cache souvent les symptômes de la maladie jusqu'à un stade avancé. C'est à vous d'être vigilant(e) quant aux éventuels changements de comportement de votre animal. En effet, une infection urinaire non traitée peut entraîner des complications plus ou moins importantes. Si votre chat n'arrive plus à uriner ou n'élimine que quelques gouttelettes, cela peut être le signe d'une obstruction des voies urinaires. Il s'agit là d'une urgence vitale, et il vous faudra agir rapidement. L'autre complication la plus répandue est une atteinte des reins, ou néphrite. Les symptômes sont un amaigrissement de l'animal et de la fièvre. Là aussi, consultez au plus vite votre vétérinaire, car votre chat aura besoin d'antibiotiques.

Publicité

L'insuffisance rénale du chat

Des infections de l'appareil urinaire chez le chat peuvent évoluer en pathologie chronique : l'insuffisance rénale. Première cause de décès chez l'animal de plus de sept ans, il est pourtant possible de la traiter si elle est diagnostiquée précocement. Il est donc important pour la santé de votre animal de consulter votre vétérinaire afin de soigner les infections urinaires et de prévenir les récidives si votre chat est à risque.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité