Anévrisme de l'aorte abdominale : la chirurgie

La dilatation d'un segment de l'aorte abdominale provoque un anévrisme. Cette dilatation est très souvent causée par une plaque d'athérome. Le risque majeur d'un tel anévrisme est sa rupture, qui provoque alors une hémorragie interne mettant en jeu le pronostic vital. Le traitement de l'anévrisme repose sur la chirurgie. Deux techniques sont envisageables, le traitement par chirurgie ouverte ou par chirurgie endovasculaire.

Publicité
Publicité

6438461-inline-500x334.jpg© Istock

Maladies cardiovasculaires : chirurgie ouverte lors d'un anévrisme de l'aorte abdominale

Cette technique nécessite une laparotomie (ouverture de l'abdomen) pour remplacer l'aorte par une prothèse. L'anévrisme est enlevé puis le chirurgien relie chaque extrémité de la prothèse à l'aorte saine. La durée de cette intervention est très variable, elle dépend surtout du nombre d'artères et de vaisseaux à réimplanter sur la prothèse. La suite postopératoire nécessite une surveillance continue de quelques jours. La durée moyenne d'hospitalisation est de 8 jours. Un suivi est nécessaire à un et trois mois après la chirurgie.

Publicité

Intervention endovasculaire lors d'un anévrisme de l'aorte abdominale.

Publicité

La technique endovasculaire est moins invasive, mais ne peut pas être réalisée chez tous les patients. Elle consiste à introduire une prothèse dans l'anévrisme. Celle-ci est introduite par l'artère fémorale et remontée jusqu'au niveau de l'anévrisme à l'aide d'un contrôle radiologique. Ce mode opératoire réduit considérablement la durée de l'hospitalisation. Un contrôle régulier doit être effectué un mois après l'acte puis tous les ans.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité