Maladie d'Alzheimer : un test par prise de sang ?

La maladie d’Alzheimer est une maladie incurable et les traitements proposés ont pour objectif d’apaiser les symptômes et de freiner son évolution. Un diagnostic précoce est essentiel pour mettre en place une prise en charge efficace. Plusieurs études réalisées ces dernières années par des chercheurs du monde entier révèlent qu’un bilan sanguin permettrait de prévoir l’arrivée de la maladie. Le test par prise de sang de la maladie d’Alzheimer, est-ce vraiment possible ?

Publicité
Publicité

© Fotolia

L’homocystéine, une molécule à prendre en compte dans le bilan sanguin pour diagnostiquer la maladie d’Alzheimer

L’homocystéine est un acide aminé, une molécule présente dans le sang. Les chercheurs savaient déjà qu’un taux élevé de cette molécule augmentait les risques d’accident cardiovasculaires chez les personnes âgées. Une vaste étude a révélé que l’homocystéine était aussi liée à la maladie d’Alzheimer. Plusieurs patients ont été suivis pendant plus de 20 ans de différentes façons, notamment à travers les prises de sang. Ce suivi a permis de constater qu’une proportion non négligeable des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer avait, plusieurs années auparavant, un taux élevé d’homocystéine. Parmi ces personnes, le premier quart avait deux fois plus de chances de présenter une démence que les autres.

Publicité
Un test par prise de sang fiable à 91% pour détecter la maladie d’Alzheimer

En 2014, la revue scientifique Molecular Psychiatry a publié une étude menée par des chercheurs australiens qui affirmaient avoir mis au point un test sanguin dont la fiabilité dépassait les 90%. Grâce à l’analyse des micro-ARN et d’intermédiaires entre les protéines et l’ADN de notre organisme, ils ont mis en évidence une « signature génétique » qui prédisposait à la maladie.

La maladie d’Alzheimer associée à un faible taux de lipides ?

En 2014, une équipe américaine du Georgetown University Medical Center a découvert grâce à des analyses sanguines qu’il pourrait exister une relation entre la maladie d’Alzheimer et le faible taux de lipides dans le sang. Il ne s’agit pour l’instant que d’une hypothèse, mais la piste mérite d’être explorée.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité