Traitement d'Alzheimer : le patch d'Exelon®

Publicité

Une personne âgée de votre entourage ne vous reconnaît plus ? Elle ne se souvient pas de ce qu'elle a fait quelques heures plus tôt ? Elle est peut-être atteinte de la maladie d'Alzheimer, une démence de plus en plus fréquente chez les personnes de plus de 75 ans. La prise en charge de la maladie d'Alzheimer est difficile, mais, en matière de traitement médicamenteux, le patch d'Exelon® a prouvé une bonne efficacité.

Publicité

Le mécanisme d'action

La maladie d'Alzheimer entraîne une dégénérescence progressive des cellules neuronales responsables de la production d'acétylcholine, neuromédiateur indispensable au bon fonctionnement du cerveau, surtout en ce qui concerne la mémoire et l'apprentissage. La rivastigmine (Exelon®) empêche la dégradation de l'acétylcholine par une enzyme appelée acétylcholinestérase. Ce médicament est commercialisé aux Etats-Unis depuis 1997 et existe sous forme de patchs sous deux dosages différents : 4,6 mg et 9,5 mg.

Publicité
Comment l'utiliser en toute sécurité

Les formes transdermiques (patchs) sont utiles pour leur libération progressive du principe actif et pour l'amélioration de l'observance chez des malades qui oublient facilement de prendre leurs médicaments. Elles entraînent également moins de troubles digestifs que les formes orales. On utilise un seul patch par jour. Le patch doit être appliqué sur peau sèche, en alternant les sites d'application et il ne faut pas le couper. Il ne faut pas oublier de retirer l'ancien patch avant de mettre le nouveau, car le surdosage peut entraîner de graves effets secondaires tels que des nausées, de l'hypertension, des hallucinations, des convulsions, des pertes de connaissance, pouvant aller jusqu'au décès. Dans ce cas, il faut appeler retirer tous les patchs et appeler les secours d'urgence.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité