Perte de mémoire à court terme ou à long terme : quelle différence ?

Perte de mémoire à court terme ou à long terme : quelle différence ?©iStock

Il existe deux types de mémoires : la mémoire à court terme et la mémoire à long terme. Lorsqu’on souffre de troubles de la mémoire, c’est l’une ou l’autre de ces mémoires qui est affectée. Mais peut-on considérer qu’une perte de mémoire constitue systématiquement un des signes d’Alzheimer ? Que traduit la perte de mémoire à court terme par rapport à la mémoire à long terme ?

Publicité

Troubles de la mémoire à court terme

La mémoire est le mécanisme par lequel il est possible de se souvenir de ce que l’on a appris, vu ou entendu par le passé. Mais il faut distinguer la mémoire à court terme (ou mémoire de travail) et la mémoire à long terme. La mémoire à court terme est celle qui permet de ne retenir que quelques éléments sur une courte période (par exemple retenir un numéro de téléphone juste le temps de le composer avant de l’oublier). Il n’est pas forcément grave d’avoir des troubles de la mémoire à court terme ou des trous de mémoire occasionnels. Il s’agit souvent plus d’un défaut d’attention ou de simples oublis que d’une véritable pathologie. Par ailleurs, il est normal que ces petits trous de mémoire qui ne s’accompagnent d’aucun autre symptôme soient plus fréquents avec l’âge.

Publicité

Troubles de la mémoire à long terme

En revanche, les troubles de la mémoire à long terme (dont la capacité de stockage est illimitée) sont souvent plus problématiques dans la mesure où ils trahissent une pathologie plus grave. Ces troubles peuvent par exemple être liés à une maladie d’Alzheimer, à une sclérose en plaques. Ils peuvent aussi faire suite à un choc psychologique ou émotionnel ayant eu un impact considérable susceptible de déclencher une amnésie (de même que certaines dépressions). Ils peuvent aussi être causés par certains somnifères ou anxiolytiques, par un alcoolisme ou un traumatisme crânien (comme le personnage de bande dessinée XIII, par exemple). Toutefois il existe aussi l’ictus amnésique, qui est une amnésie complète survenant environ à l’âge de 60 ans mais qui régresse spontanément en quelques heures tout au plus.

Publicité

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité