Paranoïa et Alzheimer peuvent-ils être liés ?

Publicité

La paranoïa est un trouble psychotique caractérisé par une interprétation erronée de la réalité. Ce trouble de la personnalité est susceptible de survenir chez les malades d’Alzheimer qui en sont à un stade intermédiaire ou tardif. Comment s'explique ce délire paranoïaque ?

Publicité

© Fotolia

Paranoïa et Alzheimer : quels liens ?

La maladie d'Alzheimer se définit comme une pathologie neurodégénérative qui affecte différentes parties du système nerveux. Il n'est pas rare que les personnes atteintes développent ce que l'on appelle de fausses croyances à partir de mauvaises perceptions de leur environnement. Cela est, en partie, dû à l'altération progressive des fonctions cognitives qui peuvent désorienter le patient. Mauvaise compréhension des situations, troubles de la reconnaissance, absence de maîtrise de soi, pertes de mémoire… Tous ces signes appartenant au tableau clinique du malade peuvent avoir une incidence directe sur sa capacité de jugement et d'interprétation.

Publicité
Paranoïa et Alzheimer : que faire ?

Les délires paranoïaques ne représentent pas un danger pour le malade dès lors qu'ils ne génèrent pas une angoisse supplémentaire. Pour éviter de troubler davantage un patient en pleine crise de paranoïa, il est donc recommandé de conserver une attitude calme et encline à l'écoute. Sans pour autant cautionner le délire, en déterminer les mécanismes sous-jacents peut permettre de dénouer le problème. Pour aider le patient à sortir de cet état, il est parfois utile d'attirer son attention sur un autre sujet et d'éviter, à l'avenir, de le confronter à l'élément déclencheur du délire.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité