Maladie d'Alzheimer : le stade sévère

Maladie d'Alzheimer : le stade sévère©iStock
Publicité

La maladie d’Alzheimer est ce que l’on appelle une maladie neurodégénérative, c’est-à-dire qu’elle occasionne la destruction progressive des cellules nerveuses cérébrales. Cette pathologie évolue en quatre grands stades : le stade léger, le stade modéré, le stade sévère et le stade terminal. Zoom sur le stade sévère de la maladie.

Publicité

La maladie d’Alzheimer sévère : quels symptômes ?

Si les troubles de la mémoire représentent généralement les premières manifestations caractéristiques de la dégénérescence neuronale, ils sont, au fil de l’évolution de la maladie d’Alzheimer, associés à d’autres signes cliniques : troubles du langage, troubles de la reconnaissance, troubles des fonctions exécutives, troubles des gestes... Peu à peu, la sphère émotionnelle est, elle aussi, impactée. Le patient présente alors des troubles du comportement et de l’humeur qui se traduisent souvent par une grande agitation, voire de l’agressivité.

La maladie d’Alzheimer sévère : quelle prise en charge ?

En moyenne, le stade sévère dure entre 2 et 4 ans. Il correspond à une aggravation des symptômes présentés lors du stade modéré. A ce degré de dégénérescence, le patient ne dispose pratiquement plus de capacités mémorielles, que ce soit pour les événements les plus récents comme pour les plus anciens. La communication verbale devient en outre très difficile, tandis que l’écrit est très profondément altéré. Le malade s’enfonce donc peu à peu dans le mutisme. C’est généralement à ce stade que la prise en charge en centre spécialisé devient inévitable car la tâche devient trop lourde pour l’entourage.

Publicité

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité