Alzheimer précoce, est-ce héréditaire ?

Alzheimer précoce, est-ce héréditaire ?©iStock

La maladie d'Alzheimer est une maladie neurodégénérative, c'est-à-dire qu'elle va provoquer des lésions au niveau des cellules cérébrales. Ces lésions vont entraîner des pertes de mémoire, des pertes des fonctions cognitives : apprentissages, connaissances... Le malade, au plus fort de la maladie, a besoin d'une assistance complète. Les premiers symptômes apparaissent généralement après 65 ans. Toutefois, il existe des formes d'Alzheimer précoce qui atteignent des individus âgés de 50, 40, voire 30 ans. Ce phénomène est-il héréditaire ?

Publicité
Publicité

Une forme héréditaire envisagée

Si deux individus d'une même famille développent la maladie d'Alzheimer après 75 ans, la possibilité de transmission de la maladie par voie héréditaire n'est pas évoquée. Toutefois, si un parent présente une forme d'Alzheimer précoce et que l'un de ses descendants développe précocement la maladie, la piste héréditaire peut être envisagée.

Publicité

Une maladie autosomique dominante

L'Alzheimer précoce touche indifféremment les hommes et les femmes. Sur un plan génétique, on peut donc exclure une transmission génétique, issue des chromosomes sexuels (chromosomes X et Y). Trois gènes sont mis en cause dans les formes d'Alzheimer précoce. Il suffit qu'un seul gène présente une mutation pour que la maladie se déclare. On parle alors de maladie à transmission autosomique dominante. Le gène responsable est transmis soit par le père, soit par la mère. La personne malade, porteuse du gène muté, peut également le transmettre à sa descendance (50 % de risques de transmission).

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité