Alzheimer : qu'est-ce que le test des 5 mots ?

Alzheimer : qu'est-ce que le test des 5 mots ?©iStock
Publicité

L’Alzheimer est une maladie neurodégénérative de plus en plus fréquente. Plus elle est diagnostiquée rapidement plus sa prise en charge peut être efficace. C’est pour cette raison que des tests d’Alzheimer ont été mis au point, notamment le test des 5 mots qui permet un dépistage rapide de plus de 90 % des personnes ayant de fortes probabilités d’être atteintes d’Alzheimer.

Publicité

La liste des 5 mots : un test d’Alzheimer

On présente au patient une liste comprenant 5 mots qu’on lui demande de lire à haute voix. Une fois ces mots lus, et la liste toujours visible devant lui, on demande au patient de classer ces mots selon leur catégorie. Si, par exemple, la liste comprenait les mots "chien" et "cerise", on demandera au patient "Pouvez-vous me dire quel est le nom de l’animal ? Celui du fruit ?", etc. Dans un second temps, on masque la liste et on demande au patient de dire quels étaient les 5 mots. Si un ou plusieurs mots sont oubliés, on donne un indice au patient en lui donnant la catégorie du mot. Si le score (score d’apprentissage) est inférieur à 5, on présente une nouvelle fois les mots au patient tandis que si le score est de 5, on peut passer à l’épreuve suivante.

Alzheimer : le test de mémoire

Une fois le test des 5 mots effectué, on passe à l’étape de mémoire. Pendant 3 ou 4 minutes, on va distraire le patient de façon à détourner son attention (on peut par exemple réaliser un autre test d’Alzheimer). Puis on va lui reposer la question : "quels étaient les 5 mots que vous aviez appris tout à l’heure ?" Comme à l’étape d’apprentissage, si des mots sont oubliés, on fournira l’indice de la catégorie. On obtient ainsi un score de mémoire. On additionne ensuite le score d’apprentissage et le score de mémoire. En principe, le résultat doit être de 10 (5 + 5), ce qui, a priori, signe l’absence de maladie d’Alzheimer. Si ce n’est pas le cas, il est nécessaire de mener des investigations diagnostiques plus poussées, car on peut suspecter des risques d’Alzheimer.

Publicité

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité