Alzheimer précoce : qu'est-ce que le test SAGE ?

Alzheimer précoce : qu'est-ce que le test SAGE ?©iStock

Si la vieillesse constitue l’un de ses principaux facteurs de risque, la maladie d’Alzheimer n’est pas le seul apanage des personnes âgées puisqu’elle peut survenir, dans certains cas, avant 60 ans. Comment dépister un Alzheimer précoce ? De quel processus de diagnostic bénéficie cette forme particulière de la maladie ?

Publicité
Publicité

Alzheimer précoce, quels signes ?

Généralement, les premières manifestations cliniques de la neurodégénérescence sont assez caractéristiques chez les personnes "jeunes". Chez les patients plus âgés, le tableau clinique est souvent plus nébuleux en raison des multiples pathologies fréquentes à un âge avancé et susceptibles de venir l’embrouiller. Chez les moins de 60 ans, les troubles de la mémoire sont souvent associés des difficultés d’élocution, des troubles de la reconnaissance faciale ou à un déficit de l’attention visuelle. Ces différents symptômes sont facilement identifiés par le patient lui-même, ainsi que par son entourage, et conduisent généralement à une consultation médicale.

Publicité

Alzheimer précoce, quel diagnostic ?

A l’apparition des premiers trous de mémoire, de nombreuses personnes réalisent des tests en ligne pour vérifier leurs capacités mémorielles. Le test SAGE, pour Self-Administered Gerocognitive Examination, en est l’un d’entre eux. Si ce test d’auto-diagnostic, composé de plusieurs questions, peut être un indicateur du fonctionnement mémoriel d’un individu, il ne représente, en aucun cas, un outil de diagnostic précis. A ce titre, il doit être considéré comme une première étape du processus conduisant, si besoin, à la consultation d’un spécialiste qui, lui, est pleinement habilité à réaliser des examens complémentaires : IRM, ponction lombaire, PET-scan...

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité