Aidants familiaux: des solutions pour éviter l'épuisement

Accompagner au quotidien un proche atteint de la maladie d'Alzheimer demande énergie, disponibilité et patience. Au point que l'épuisement guette souvent. Pourquoi et comment trouver de l'aide? Les conseils de Judith Mollard, psychologue clinicienne à l'association France Alzheimer.

Publicité

Faites-vous aider

'Dans toute relation d'aide, la difficulté est de ne pas reconnaître ses propres besoins, sa propre fatigue, de ne pas se rendre compte que l'on doit fournir de plus en plus d'efforts pour mener tout de front: l'organisation des soins, la disponibilité face aux demandes de son proche.', explique Judith Mollard, psychologue clinicienne à l'association France Alzheimer.

Publicité
Trop souvent ce sont des symptômes physiques qui rappelleront à l'ordre.

Ainsi: un tiers des aidants souffrirait de troubles anxieux, 80% de troubles du sommeil et le risque d'hypertension est plus élevé chez les aidants (1). Avant d'en arriver là il est important de s'autoriser à identifier ses limites et à passer la main.

(1)'Maladie d'Alzheimer et maladie apparentées: suivi médical des aidants naturels' étude publiée en février 2010 par la Haute Autorité de santé et disponible en ligne.

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité